Les Temps nouveaux n°13 (15 juillet 1920)

Au sommaire

Réflexions sur les idées de Bertrand (M. Pierrot)

La Ruine décrétée de l’Autriche et le Boycottage inopportun de la Hongrie (Max Nettlau)

Solidarité et Responsabilité (F. David)

L’Idéal coopératif (R.C.)

Le Statut social (Auguste Bertrand)

Le Problème de la Liberté (Paul Gille)

Les Conseils d’ateliers sont-ils « condamnés » ? (Christian Cornélissen)

Les Lettres et les Arts

À travers le Monde

Les âneries d’un Ministre

Faits et Documents


La revue passe les communiqués suivants :

Jean Grave nous écrit : « Je demande au Comité de rédaction de publier dans le prochain numéro que, ne pouvant m’entendre avec ses membres, je leur ai demandé d’abandonner le titre d’une publication que, selon moi, ne représente pas la publication actuelle, et que, m’ayant refusé, je me suis séparé complètement d’eux. »
 

* * *


Notre camarade Nettlau nous prie de remercier bien cordialement tous ceux qui lui sont venus en aide. Cependant, malgré la pénible situation matérielle dans laquelle il se trouve, les préoccupations de notre ami vont avant tout à la grande collection des publications d’avant-garde qui est le but de trente années de sa vie. Aussi, Nettlau nous demande de consacrer l’obole des camarades aux frais qu’occasionne cette grande œuvre d’intérêt général qui, au milieu des difficultés présentes, risque de péricliter.

Nous avons reçu, le mois dernier L. L. (Lorient), 10 fr. ; I.D., 5 fr. ; J.D., 5 fr.