La Revue Anarchiste n°3 (février 1930)

au sommaire

Aux amis (non retranscrit ici)

Quand l’individu s’évadera (Ganz-Allein)

La ville immortelle (Roger Devigne)

Nocturne (Georges Navel)

Panaït Istrati (Jean Texcier)

Côté des dames (Maximilienne)

Nos enquêtes
L’idéal anarchiste est-il réalisable

  1. Barbusse
  2. Han Ryner
  3. Georges Ploch
  4. E. Armand
  5. Sébastien Faure
  6. Romain Rolland

L’Anarchie marque-t-elle le dernier stade de l’Évolution rationnelle ? (Fernand Kolney)

Lettres d’ailleurs

  1. D’Espagne
  2. De Pologne

L’avenir du cinéma (Léo Claude)

À travers les périodiques (Aurèle Patorni)

La condamnation des objecteurs de conscience (Pierre Roggers)

Dans le jeu de quilles (Le Chien)

Notes et Communiqués


La revue annonce

  • La représentation organisée par la Phalange Artistique, le 15 février 1930, de « Le chant dans la prison » d’Upton Sinclair au Square Rapp
  • La grande controverse organisée par le Cercles d’Études sociales du 15e arrondissement : « Pour ou contre la violence révolutionnaire » avec les interventions de Han Ryner et Garine (Maison des syndicats, 18 rue Cambronne)
  • La grande matinée artistique organisée pas Le Libertaire le 23 février, 10 rue de Lancry.
  • Elle annonce aussi les réunions de la Muse Rouge de l’en-dehors du Cercle anarchiste d’études