Témoins n°26 (mars 1961)

Présence de Camus

En ce premier trimestre de 1961 si tristement marqué par le premier anniversaire de l’imbécile accident qui nous a ravi, en la personne d’Albert Camus, l’irremplaçable compagnon dont chaque jour nous fait davantage éprouver le manque, « Témoins », a‑t‑on pensé, ne pouvait mieux, pré­cisément, témoigner de sa fidélité au grand disparu qu’en réunissant ici-même les trois plus importants des textes qu’il avait fait à cette revue l’honneur et l’amitié de lui confier.

Calendrier de la liberté ]

  • 19 juillet 1936 [1]
  • 17 juiin 1953 [2]

Le refus de la haine [3]

Réponse à un progressiste

[1Allocution prononcée devant des camarades espagnols en exil.

[2Discours prononcé à la réunion organisée à Paris au Palais de la Mutualité après l’écrasement du soulèvement ouvrier de Berlin‑Est par les tanks de l’Armée rouge.

[3Préface à L’Allemagne vue par les écrivains de la Résistance française, par Konrad Bieber (E. Droz, Genève).