La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
L’Unique n°4 (octobre 1945)
Ton corps je porte
Article mis en ligne le 25 janvier 2007

par Lambert (Henri)
Visites : 747 - Popularité :
9%
logo imprimer
Je porte ton corps sur mon visage
pareil à l’ambition de la nuit.
Il y a tellement d’ ’toiles en sillage
que nous sommes au monde tout entier unis.
(Lorsque j’ai silencieux dégrafé ton corsage
j’ai songé découvrir un doux ange attiédi.)

— O —

Les rues s’en vont cherchant la cendre de l’aurore
la Seine chante très doucement.
Mon rêve est cette Image de toi qui dévore
grande flamme et jeu lactescent.
(Un grillon oublié stridule et l’eau implore
que la nuit soit douceur d’un beau sommeil d’enfant.)


Henri Lambert, juin 1945


Mots-clés associés

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2