Les Temps Nouveaux n°18 (15 janvier 1921)
Silence
Article mis en ligne le 19 juin 2020

par Jacques (Henri)
Combien de fois ai-je, sans voir,
Supprimé de vies misérables ?
J’étais sans ma tâche haïssable
Celui qui ne doit pas savoir.
Il y a, rendus à la terre,
Des corps par mon fusil couchés.
Je les ai moi-même arrachés
À l’espoir de finir la guerre.
Ni meilleurs, ni pires non plus,
Ces gens-là me valaient sans peine.
De la grande famille humaine
Nous étions les frères perdus.
Je sens les battements tranquilles
D’un cœur gardé toujours pareil ;
Je lève mes mains au soleil :
Rien n’y reste d’une œuvre vile.
Je suis, sans remords, détourné
D’un mal dont je ne suis pas cause,
Mais, en moi, je sens quelque chose
Qui voudrait être pardonné.
Henry-Jacques.
(La Symphonie héroïque. Finale.)