La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
Plus Loin n°12 (15 février 1926)
La liberté de la presse sous Mussolini
Article mis en ligne le 11 octobre 2018
Visites : 48 - Popularité :
7%
logo imprimer
La revue bimensuelle Pensiero et Volontà, revue d’études sociales et de culture générale publiée à Rome par Malatesta, a été interdite ou censurée plusieurs fois déjà par le gouvernement de Mussolini. En particulier, les deux derniers numéros ont été interdits.

Le dernier numéro, celui de janvier 1926, au lieu de cou tenir, comme les précédents, l’opinion des anarchistes italiens collaborateurs de Malatesta sur l’état de choses actuel et sur la suppression de toutes les libertés, contient un certain nombre d’extraits de classiques italiens. On y trouve entre autres :

De quelle manière on peul végéter, vivre et mourir sous la tyrannie, par V. Alfieri (xviiie siècle).

Hymne à la liberté, de V. Monti (Conquête de l’Italie par [Bonaparte).

Idées Politiques, de N. Machiavel.

La décadenee de Rome sous l’Empire, de Cornelius Tacite (ier siècle).

Fragments philosophiques, de Leonard de Vinci (xve siècle), et des extraits de Carducci, Gioberti, Romagnosi, etc. Adresser lettres et mandats à Ch. Desplanques 15, rue Ferdinand-Duval, Paris [1]

Le dictateur n’a pas osé censurer ce numéro qui exprime pourtant l’aspiration constante et l’effort prolongé depuis des siècles de tous les penseurs italiens vers plus de lumière et de liberté dans tous les ordres de l’activité intellectuelle, successivement sous la domination des Empereurs, des Seigneurs et des Princes, des Papes, des Rois, et, pour finir par le plus mesquin et le plus odieux, de Mussolini.

Notes :

[1l’adresse était manquante dans le journal suite à une erreur typographique.


Mots-clés associés

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2