L’anarchisme, c’est du sérieux… ou presque.

, par  Vincent Dubuc , popularité : 4%

Après la guerre, après le syndicalisme, après tant et tant d’autres thèmes qui démontrent à quel point l’anarchisme, dans son ensemble est un projet sérieux et construit, il était plus que temps de ramener tout le monde sur terre. Pour cela, quoi de mieux que l’incomparable Bulletin du Groupe d’Études Scientifiques et son animateur, l’inimitable Paraf-Javal ?

Le contenu est pénible, les élucubrations difficiles à suivre, en particulier avec cette manie de ne pas nommer les gens (j’ai la flemme de chercher l’identité de tous les pseudonymes employés, mais celui qui veut s’amuser à cela trouvera sans difficultés les personnes incriminées). Bref, la mise en ligne de ce Bulletin pourrait servir de preuve pour démontrer que mon seul but avec ce site est de dénigrer le mouvement.

Pour me faire pardonner, vous trouverez aussi le chapitre 4 des souvenirs de Charles Malato. Il n’aborde pas encore la période de la Commune, mais cela viendra assez vite (je mettrai la suite en ligne dès que l’article « Principes d’arithmétiques physiques » de Paraf-Javal aura atteint les 2.000 visiteurs… histoire de prouver que l’on peut être anarchiste et sadique).

Bonne lecture (si on peut dire).

Vincent Dubuc