Ce qu’il faut dire

, par  Vincent Dubuc , popularité : 4%

Aujourd’hui commence la mise en ligne d’un vénérable ancêtre qui portait la voix de ceux qui, au cours de la première guerre mondiale, ne s’étaient pas ralliés à l’Union sacrée prônée par le Manifeste des Seize.

Le journal est — bien entendu — particulièrement touché par la censure et certains articles en deviennent incompréhensibles. Son animateur principal, Sébastien Faure, devait finir par renoncer au bout de 83 numéros suite aux menaces faite par le ministre de l’Intérieur Malvy contre les soldats du front qui auraient en leur possession le tract "Vers la Paix"… Pour ceux que le sujet intéressent, je conseille fortement le site Archives autonomies qui a mit en ligne le tract en question (ils ont d’ailleurs mit en ligne plusieurs journaux — dont certains issus de mon travail — je vous conseil fortement d’y faire un tour)

Bonne Lecture et

Vincent Dubuc