Le mois social

, popularité : 6%

Les faits


Mardi 1er février — L’Action Ouvrière publie un manifeste des syndicaux réformistes blâmant la campagne de la C.G.T. contre le projet gouvernemental des retraites ouvrières.

Angleterre — Seize Bourses du Travail sont ouvertes sous le contrôle de l’État dans divers quartiers de Londres et dans des villes de province.

Merc. 2. — Le Comité de l’Union des Secteurs déclare par lettre au Syndicat des Électriciens refuser la réintégration de Pataud.

— Millerand annonce que les postiers révoqués seront tous réintégrés avant la réunion de la prochaine Chambre.

— Une dizaine de cardeurs ayant été renvoyés, les usines de tissage Saint, à Harnidelle, près d’Amiens, sont saccagées.

Vend. 4. — Zévaès et Bedouce combattent l’accord à propos de l’Ouenza entre le gouverneur de l’Algérie et le consortium.

Dim. 6. — Ouverture du Congrès du Parti socialiste à Nîmes.

— À Esperaza, quatre fabricants emportent leur matériel, trois autres annoncent qu’ils vont en faire autant.

Lundi 7. — Le Conseil des ministres approuve définitivement le nouveau programme naval.

— Congrès de la Bourse du Travail de Paris, de la Fédération des Ferblantiers-Rolliers.

Mardi 8. — Millerand institue la représentation du personnel des P.T.T. auprès du ministre, des directeurs départementaux et des chefs de service.

— Le Congrès socialiste, par 193 voix contre 155, se rallie au projet gouvernemental de retraites ouvrières.

Merc. 9. — Déclaration du Comité révolutionnaire antiparlementaire.

Angleterre. — Le dixième Congrès annuel du « Labour Party » est ouvert à Newport, dans le Pays de Galles.

Vend. 11. — Une bombe éclate dans l’immeuble d’un patron de Graulhet.

— Allemane combat, à la Chambre, le projet de l’Ouenza

— Le conseil municipal de Paris repousse la régie directe des Transports.

— Grève des chauffeurs du gaz à Lorient.

Sam. 12. — Nombreux meetings organisés par la C.G.T. Contre le projet gouvernemental de retraites ouvrières.

— Le Sénat vote la projet de retraites.

Angleterre. — Le référendum organisé parmi les mineurs de Nothumberland sur la question de la grève se prononce contre.

Lundi 14. — Les patrons de Graulhet soumettent au ministre du Travail de nouvelles propositions.

— Les ouvriers boulangers de La Rochelle conquièrent, par une grève de quinze jours, la suppression du travail de nuit.

Italie. — Mort, à la prison des aliénés de Montelupo-Fiorentino, de Passenante, auteur en 1878 d’un attentat contre le roi Humbert.

Australie. — La grève des mineurs des houillères du Sud, qui durait depuis le commencement de novembre, est terminée. Le travail reprendra le 21 février.

Merc. 16. — On apprend qu’une colonne française a été massacrée dans l’Ouadaï.

— L’intervention de M. Fagnot, délégué du ministre du Travail, à Graulhet, ne donne pas de résultats.

— Lajarrige retire sa démission de secrétaire du Syndicat du Gaz.

Jeudi 17. — Viviani prend un décret supprimant les « veillées » dans la couture et la mode.

— Grève générale des boulonniers dans la région du Chambon-Feugerolles.

Vend. 18. — Un groupe de parlementaires français, sous la conduite du pantin pacifiste d’Estournelles de Constant, fait un voyage à Saint-Pétersbourg, voyage préparatoire du prochain emprunt russe.

— M. Régnier attaque, dans la discussion de l’Ouenza, le projet de chemin de fer. La suite de la discussion est renvoyée après le vote du budget.

dim. 20. — À la Bourse du Travail de Paris, Congrès de la Prud’homie.

États-Unis — Grève des tramways à Philadelphie.

Lundi 21. — Le procès Rochette commence, parait-il.

Mardi 22, — Procès Hervé et procès de la police des mœurs.

— Le secrétaire du Syndicat des Pompes funèbres, Martial Pied, est frappé de révocation par le préfet de la Seine.

— Les allumettiers protestent contre un ordre de service affiché dans les usines de Pantin et d’Aubervilliers.

Espagne — Le roi accorde aux condamnés pour délits politiques, des grâces ou des moitiés de grâces.

États-Unis — L’Union Centrale du Travail de Philadelphie décide la grève générale par solidarité avec les grévistes des tramways

Merc. 23. — Hervé est condamné à quatre ans de prison.

Jeudi 24. — Trois grévistes sont assassinés à la Guadeloupe par la troupe.

— Le Sénat adopte la suppression des économats.

Vend. 25.L’Humanité consacre spécialement son numéro au « Scandale des Transports »

— Le tribunal civil de Reims rend son jugement dans le procès intenté par la amicale des Instituteurs au cardinal Luçon, condamne ce dernier a 600 francs de dommages-intérêts.

Dim. 27.Suisse — Congrès, à Payerne, de la Fédération des Unions ouvrières de la Suisse romande.

Lundi 28, — Les mécaniciens et chauffeurs de l’Ouest-État menacent de faire grive.

Petites notes


Le mois de Briand

Bilan :

Fusillades de la Guadeloupe……………..3 morts
Poursuites ordonnées contre Hervé ……….4 ans de prison.
(À ajouter pour mémoire la révocation
du secrétaire des Pompes funèbres et le
déplacement du secrétaire du Syndicat
des Instituteurs de Maine-et-Loire.)
_________________

Total………………………… Détente… d’opposition