Solidarité

, popularité : 4%

Dans le dernier numéro de NR, nous avions exposé à nos lecteurs l’affaire de Genève, soit le cas de quatre militants libertaires du groupe « Ravachol », arrêtés en février dernier, après l’attaque du consulat franquiste. Voici les dernières nouvelles reçues de ses camarades :

Le 12 août, (la liberté provisoire avait été à chaque fois refusée) Lepère, Frochaux et Langendorf, se présentèrent devant la Chambre d’accusation, laquelle acceptait de les libérer contre une caution de 10 000 francs et reconnaissait dans ses attendus le côté politique de l’affaire.

Une semaine après, les avocats ayant pu « seulement » réunir la somme globale de 21 000 francs pour les trois camarades, ceux-ci se présentent à nouveau devant la Chambre qui accepte cette somme. L’après-midi même Lepère, Frochaux et Langendorf sortaient de prison. Ils sont donc actuellement en liberté provisoire sous caution.

Une ombre à cette excellente nouvelle : le quatrième copain, Claude Chenon, étant mineur au moment de l’affaire, tombe sous une juridiction spéciale et se trouve toujours dans une maison de redressement dont nous espérons tous qu’il sortira prochainement, en liberté provisoire. Il ne sera, en tout cas, jugé qu’après les trois autres camarades dont le procès d’Assises aura lieu soit cet hiver (janvier) soit en mars, plus probablement. Nous aurons très certainement l’occasion de reparler de ce procès. En attendant, les camarades remercient tous ceux qui les ont aidés, prouvant une fois de plus que la solidarité anarchiste n’est pas un vain mot.

* * * *


On nous informe de la création d’une maison d’accueil des vieux militants anarchistes en Sardaigne. Aux camarades désireux d’aider cette réalisation, nous communiquons l’adresse : Serra, à Barrali (CA) Italie.