En marge des compressions sociales The Llano Colony

, par  E. Armand , popularité : 3%

Souventes fois, nous avons parlé dans « l’en-dehors » de la colonie coopérative Llano, en Floride, aux États-Unis, du journal qui s’y éditait, « The Llano Colonist », des résultats économiques que les coopérateurs avaient obtenus, puisque leur niveau de vie était par comparaison supérieur de 70% à celui du reste de la population des États-Unis – de ses réalisations intellectuelles (collège, éditions, etc.) – des dissensions qui déchirèrent, hélas, ce milieu qui compta jusqu’à 500 ou 600 membres. J’ai fait les recherches voulues pour savoir ce qu’il restait de cette entreprise. Une lettre du maître de poste de Newllano, en date du 11 novembre 1946, m’informe que « Llano Colony est morte » de même que « The Llano Colonist ». Il est évident que cette 2e guerre mondiale a été fatale aux « milieux de vie en commun » qui pouvaient encore subsister aux U.S.A.

E.A.