L’éducation de l’enfant

samedi 11 mai 2013
par  Gaucher (Thérèse)

Je sais toujours heureuse quand je vois dans « l’Unique » des articles consacrés à l’éducation car je crois que la révolution des enfants fait partie de la grande révolution sociale dont on parle toujours.

Que de parents soi-disant très avancés en matière sociale sont des despotes envers leurs enfants et préparent une race d’asservis ; ils ne se rendent pas compte que la vraie révolution, la seule qui compte vraiment, c’est en soi-même qu’il faut la faire, en abolissant en sois les instincts tyranniques ; c’est eux-mêmes qu’ils aiment dans leurs enfants, leur propre moi égoïste, et cet amour égoïste finit par étouffer l’enfant à force de soins jaloux.

J’ai eu l’occasion de voir un prétendu réformateur social préconisant soi-disant des idées libertaires : sa pauvre petite fille était tellement opprimée qu’elle ne pouvait plus vivre sa vie d’enfant. Le père appelait cela une éducation « raffinée ».

Je crois que l’on peut juger le degré d’évolution des gens à la façon dont ils se comportent avec les enfants, triste conclusion pour nous !

Quand l’éducateur, le parent, sera-t-il pour l’enfant seulement un guide respectueux ?

Thérèse Gaucher