Les grèves

, popularité : 3%

Salon. – Les ouvriers boulangers de Salon se sont mis en grève dans les premiers jours d’août, en réclamant une augmentation de 25 centimes par fournée. Après quelques jours, les patrons ont cédé, mais ils ont augmenté le prix du pain. Comme la plupart des ouvriers boulangers sont chargés de famille, et par conséquent de forts consommateurs, ils rendent d’une main ce qu’ils reçoivent de l’autre.

(D’après une correspondance locale.)


Reims. – Les tisseurs de l’usine Walbaum ont réintégré leur bagne après 8 jours de grève sans avoir pu obtenir satisfaction. Ils avaient suspendu le travail parce que dix d’entre eux avaient été renvoyés par un contremaître. Le patron, après pourparlers, avait accepté de reprendre les dix ouvriers congédiés, mais à la condition qu’ils fissent des excuses au contremaître. Refus catégorique des ouvriers. Mais, après huit jours, la faim les ramena au travail sans avoir pu faire réintégrer leurs Camarades. Toutefois, cet exemple de solidarité est à noter.

(D’après une correspondance locale.)


Rennes. – Grève des charpentiers et scieurs de long. Le prix de l’heure, qui était naguère de 45 centimes, a été réduit à 33 centimes. Les grévistes réclament le retour à l’ancien tarif.