« Jean Grave, des tranchés de Brighton… »

jeudi 28 mars 2013
par  Vincent Dubuc

Hier j’avais mis en ligne le numéro 92 des Cahiers de l’Humanisme Libertaire, numéro dont le contenu m’avait laissé plus que dubitatif.

Aujourd’hui, c’est le tour du premier numéro des Publications de la Révolte et des Temps Nouveaux, revue publiée par Jean Grave après sa rupture d’avec le groupe éditeur des Temps nouveaux. Grave était alors particulièrement isolé du mouvement dont une grande partie le traitait en vieillard acariâtre — pour ceux qui l’avaient d’abord suivi dans sa dérive guerrière lors du premier conflit mondiale — ou en paria pour ceux qui ne lui avaient jamais pardonné ce qui était considéré comme un naufrage intellectuel (« Jean Grave, des tranchés de Brighton » comme l’appelait E.Armand, pour rappeler qu’une fois son appel à rejoindre le front passé, il s’était empressé de se réfugier en Grande-Bretagne…).

Quoi qu’il en soit, ce premier numéro s’ouvre sur une lettre de Kropotkine qui donne son point de vue sur la Révolution russe. Il me semble que le texte est issu d’une traduction hasardeuse de l’anglais (ce n’est qu’une supposition) par Grave d’où son côté parfois bancal. Ceci dit, ceux qui s’intéressent au sujet, y trouveront de quoi satisfaire leur curiosité.

Bonne lecture.

V. Dubuc


Navigation

Articles de la rubrique

  • « Jean Grave, des tranchés de Brighton… »