La construction de l’ORA : quelques thèmes de recherche historique

jeudi 24 mai 2012

L’absence d’organisation chez les anarchistes est immanquablement liée à l’absence de vie idéologique, à part quelques travaux isolés. Les groupes faibles, épars et sceptiques n’ont à leur disposition que des rudiments théoriques qu’ils sont le plus souvent incapables d’appliquer à la réalité concrète d’une situation. Une organisation anarchiste n’est pas un regroupement formel d’individus affinitaires sans base sociale, sans secteur d’intervention, sans lien avec les mouvements de masse qui parachutent leurs initiatives chaque fois qu’une action quelconque se développe. Au contraire, elle fait intimement partie de la réalité sociale. C’est au sein de cette réalité qu’elle puise son énergie, développe ses positions théoriques et tactiques et agit. Dans le cadre de l’édification de l’ORA, l’analyse idéologique doit avoir une place privilégiée, car si elle en est privée, notre organisation sera immanquablement mort-née. Pour ce travail nous requérons la participation et l’œuvre de tous les camarades intéressés et qui en sentent la nécessité. À l’heure actuelle, notre attention doit se porter sur un certain nombre de théories qui sont en train d’occuper une place privilégiée et par rapport auxquels il importe de nous définir :ainsi l’autogestion, les nouvelles formes de la lutte des classes, le mouvement syndical face à l’évolution des grands appareils, toutes les formes de la misère et de la révolte des individus à l’heure actuelle.

D’autre part, dans ce contexte, des camarades de Paris envisagent pour « créer une émulation théorique au moyen de débats idéologiques » de discuter un certain nombre de théories historiques ou contemporaines, globalement et dans le détail :

  1. La lutte des classes (qu’est-ce qu’une classe sociale ?Existe-t-il une nouvelle classe ouvrière ?).
  2. Les Révolutions à la lueur de la lutte des classes :Spartacus et les guerres serviles ;les jacqueries et l’état féodal. 2 types de révoltes liées à 2 économies différentes.
  3. La Révolution Bourgeoise. 1789―1791.Voir l’excellent « La lutte des classes sous la Ière République » de Daniel Guerin. Bourgeois et bras nus.
  4. Dernières révolutions bourgeoises. Le capitalisme ;les premiers développement des conflits Bourgeoisie-Prolétariat.
  5. 1864 : Ière Internationale. Le socialisme. Marx et Bakounine. 1871 :1a Commune. Son écrasement.
  6. La CGT. La Charte d’Amiens. Les tendances du syndicalisme en 14 (influence anarchiste, des partis « ouvriers », du réformisme). L’anarcho-syndicalisme. Les anarchistes dans le mouvement ouvrier d’aujourd’hui (CNT, etc.).
  7. Russie 1905―17. Les anarchistes en Russie, le bolchévisme ; Lénine ; Trotsky ; Staline ; Cronstadt ; l’Ukraine Makhnoviste. La bolchévisation du mouvement ouvrier international (partis, syndicats, CGTU…). Les Spartakistes en Allemagne ; le Luxembourgisme ; le « Gauchisme » ; les Sociaux-démocrates ; les Anarchistes (Bavière). Les conseils ouvriers en Italie (1920-21, l’USI ; Malatesta.)
  8. La Révolution Espagnole (l’autogestion, la CNT-FAI). Le « Front Populaire » en France (PCF, SFIO, occupations d’usines). Le fascisme international (Italie, Allemagne, Espagne, France). Les démocraties (Angleterre, France…). Le stalinisme et le mouvement ouvrier révolutionnaire.
  9. La Chine.1947. Révolution Culturelle. Cuba et le Castrisme. L’Amérique Latine et le Guévarisme. Le mouvement ouvrier en Amérique Latine. Le Viet-Nam. Les guerres impérialistes et la Révolution.
  10. La Hongrie et Les conseils ouvriers en 1956.
  11. Mai 68 en France. Berkeley ; le SDS en Allemagne ; l’Italie, les étudiants les ouvriers et les ouvriers agricoles ; …

Les camarades sont priés de nous faire parvenir leurs travaux.


Navigation

Articles de la rubrique