Échos et nouvelles

lundi 21 mai 2012

Amiens — Un groupe d’Études sociales est en formation chez Dumont, 15, rue Saint-Roch. Tous les mercredis soir, à 8 heures très précises.

Montpellier — Après bien des tâtonnements, nous avons réussi à fonder un groupe d’études libertaires à Montpellier. Le groupe reçoit dans son sein tous ceux, partisan ou non, du communisme libertaire, qui veulent bien venir expliquer leurs idées sur la question sociale.

Ces personnes, lorsque les circonstances l’exigent, sont combattues, mais toujours écoutées. On voit par là que les libertaires ne sont pas « des sauvages », ni « des partisans de la force quand même », comme le dit Jules Lermina dans le Radical.

En attendant, camarades, si vous voulez en savoir plus long sur la façon de procéder dans notre groupe, venez-y.

Devic
12, rue Saint-Denis, Montpellier

Genève — Les Pionniers du bien-être immédiat mettront à l’étude pour cet hiver la tâche suivante : « La science de la vie individuelle et sociale ».

Avec l’appui mutuel des participants, ils essayeront, avec la certitude acquise par l’étude, de réaliser le bien-être matériel, physique, intellectuel et moral de tous les adhérents, en ébauchant une esquisse de la société future, basée sur la liberté, la justice et la vérité. Ils font appel à toutes les énergies de bonne volonté qui veulent travailler pour la réalisation de la société future et les prient de s’adresser aux Pionniers cultivateurs de bien-être individuel et social, 5, rue de l’Évêché, Genève.

Le secrétaire
J. Liwentaal