Note de la rédaction

, popularité : 5%

Révision tend à permettre aux jeunes révolutionnaires d’exprimer leur opinion sur les événements sociaux actuels, de formuler les résultats de leurs recherches sur certains phénomènes jusqu’à présent négligés, d’analyser des situations nouvelles — en un mot de prospecter les domaines de la science révolutionnaire mal connus ou considérés tabous par les pontifes officiels.

Ce sont là des tâches lourdes.

Nos forces, nos moyens, nos connaissances sont modestes. À l’occasion, les résultats de nos efforts pourront paraître réduits par rapport à nos ambitions. Mais cela nous paraît préférable à un conformisme tranquille, stérile et faux.

Par ailleurs, chaque fois que la nécessité s’en fera sentir, nous nous adresserons aux militants révolutionnaires à qui l’expérience, ou l’étude, a permis de fouiller une question déterminée avec honnêteté et objectivité. De même, des essais, venant d’hommes liés aux mouvements réactionnaires, seront publiés quand ces essais jetteront quelques lueurs sur des problèmes qui nous inquiètent.

Tout ce matériel, toute cette documentation seront utiles à notre entreprise, mais ne nous lieront pas.

Nous ne nous refusons pas d’aller à l’école, mais nous refusons de nous contenter de l’enseignement officiel.

La revue comporte principalement trois types d’études ou d’articles qui engagent la rédaction à des degrés différents.

1. Articles traitant de problèmes sur lesquels l’auteur est particulièrement compétent. Ces études seront, le plus souvent, sollicitées et serviront de point de départ à une étude générale, sans engager la revue ;

2. Articles dus à des collaborateurs habituels, qui posent un problème déterminé, et expriment un point de vue personnel ;

3. Études signées par une équipe de camarades et qui sont le résultat d’un travail collectif.