Chez les bolchévistes

La censure de la censure
mardi 15 mai 2012

À l’occasion du cinquantenaire de la mort de Bakounine, le groupe d’éditions « Golos Truda » de Moscou avait entrepris la publication d’un volume commémoratif sur Bakounine. Après maintes difficultés, toutes entraves censuriennes furent supérées. Il ne restait qu’à imprimer le livre.

Le jour de sa publication, l’édition entière a été confisquée par la Tcheka.

Les commentaires sont-ils nécessaires à l’égard du régime qui sévit dans le doux pays du communisme dont se réclament les Souvarine, Monatte, Chambelland et autres ligues « syndicalistes » ?