Chez les bolchévistes Le capital privé triomphe en Russie

, popularité : 3%

Comme nous l’avions prévu, le capital privé triomphe en Russie. La Nep, le capitalisme d’État sont impuissants à triompher du capitalisme tout court. C’est Boukharine qui nous le démontre dans son discours du 28 juillet à l’assemblée du Parti communiste à Léningrad.

Parlant de l’influence du capitalisme privé, il déclare :

« L’influence du capital privé grandit-elle ? » « Le bénéfice brut de nos 323.855 entreprises privées s’exprime par le chiffre très considérable de 319 à 585 millions de roubles, d’après les calculs de Koutier (grande autorité en matière financière sous l’ancien régime) et de 400 à 500 millions, d’après les estimations du cam. Piatakov. » « Cela signifie, déclare Boukharine, que le capital privé a considérablement avancé ses positions dans sa lutte contre nous… Le capital privé a envahi la campagne, il a abusé de notre crédit. Le capital privé absorbe l’épargne de notre population. Tandis que nous, jusqu’à présent, nous ne parvenons pas à attirer les capitaux, nous ne savons pas utiliser l’épargne paysanne pour le relèvement de notre industrie. »

Ça n’empêchera pas nos communistes français de déclarer sans rire — et hélas sans faire rire, que le prolétariat est maître du pouvoir en Russie ; que le prolétariat contrôle là-bas toute l’économie du pays.

Fumistes ! va.