A l’étalage du bouquiniste

mardi 31 janvier 2012
par  Vigné d’Octon (Paul)

La race noire dans la démocratie américaine, par S. Nelson. — À tous ceux qu’intéressent mes campagnes pour la race noire, si maltraitée par la blanche prétendue supérieure, je recommande la lecture de ce livre. Le problème de son avenir y est traité magistralement ; ils y trouveront aussi une documentation précise sur sa situation politique, économique, intellectuelle et pourront ainsi se faire une juste idée de ce que doit être son rôle social.

La propriété foncière au Maroc, par André Mesureur, préface de M. A. Sarraut, ministre des Colonies. — Si vous voulez connaître toutes les façons légales de spolier l’indigène, de s’emparer de ses terres et de devenir en peu de temps et à peu de frais un riche propriétaire foncier au Maroc, lisez ce livre écrit par un distingué « fils à papa » et dignement préfacé par une excellence républicaine dont la maîtrise en matière de spoliation et d’emprisonnement des indigènes est depuis longtemps bien connue.

Comment on mobilisa les consciences, par G. Demartial. — Il faut s’incliner devant ce livre, dans lequel l’auteur continue la série de ses études si courageuses et si documentées à la fois sur les origines de la grande boucherie. C’est une nouvelle clarté jetée parmi les ténèbres que les vrais responsables, Poincaré et consorts, ne cessent d’accumuler sur leur crime. Je ne puis m’empêcher, en terminant sa lecture, de crier à M. Demartial : Courage, continuez à pourchasser de votre plume vigoureuse, avec votre documentation implacable, les mensonges et les menteurs.

Les semeurs de haine, par André Fribourg. — Si avant d’écrire son livre M. A. Fribourg avait la celui de M. G. Demartial, peut-être eût-il hésité à mettre, comme il le fait, toutes les provocations qui précédèrent la guerre sur le compte de l’Allemagne. M. Fribourg ignore ou plutôt feint d’ignorer qu’il y eut en France une politique franchement provocatrice dirigée par les Delcassé, les Millerand, les Poincaré et c’est pourquoi il se montre détestablement unilatéral.

Pour mention. — L’Affligé, par Auguste Dupouy. — La Racaille, par Nonce Casanova. — La Ville éphémère, par Jacques Sindral. — Le Cantique de l’aile, par Edmond Rostand. — La Campagne avec Thucydide, par A. Thibaudet. — Yasmina, par Th. Valensi. — La Fiancée morte, par Faure-Biguet.

P. V.