La Situation de La Revue anarchiste (État des Abonnements et de la caisse à fin août 1922)

, par  Content (Julien) , popularité : 3%

Lorsqu’au 10 avril dernier, dans le n°4 de notre Revue, nous donnâmes un tableau établissant, par détail, le nombre de nos abonnés, nous constations avec plaisir une poussée, une tendance marquée à l’accroissement de ce nombre.

Aujourd’hui, il n’en est plus de même et nos amis, nos lecteurs, tous ceux qui s’intéressent à l’œuvre de propagande que constitue la Revue Anarchiste pourront constater que nous avons dégringolé et perdu de notre avance. Au lieu d’augmenter, comme nous pouvions le prévoir à bon droit, la quantité de nos abonnés a diminué ; de 1.646, lesdits abonnements sont descendus à 1.425 ; différence en moins : 221.

Les causes de cette situation qui, pour ne pas être périlleuse n’en est pas moins alarmante, sont multiples.

D’une part, quantité d’abonnements arrivaient à expiration au n°4. Beaucoup de nos camarades, dont les moyens pécuniaires sont réduits, n’ayant pu s’abonner pour plus de quatre numéros. Et, pour les mêmes raisons, beaucoup également n’ont pu renouveler leur abonnement. Si bien que 382 abonnements n’ont pas été renouvelés. Ce qui fut cause, nous l’avons déjà dit, d’un bouillonnage assez grand dans les numéros qui suivirent (nous escomptions toujours les réabonnements) et, pour notre caisse, d’une perte sèche assez importante.

Nous ne pouvons pas croire que ce soit le mécontentement ou la désillusion qui firent que nos camarades n’ont pas cru devoir se réabonner. Pour noire part, nous avons toujours fait tout ce (lui était possible pour donner à notre Revue le maximum d’intérêt et pour qu’on nous accorde toute confiance. D’ailleurs, personne, à notre connaissance, n’a manifesté son mécontentement ni sa désillusion.

D’ailleurs, nous reportant aux chiffres, nous voyons que, si nous défalquons des 1.646 abonnés existant en avril, les 382 qui ne se sont pas réabonnés, nous avons recruté, par conséquent, 161 nouveaux abonnés, soit une moyenne de 40 par mois, plus d’un par jour.

Comme résultat, ce n’est pas, certes, très brillant et si, comme nous le déclarons au commencement de cet exposé, la situation est alarmante, elle n’est pas périlleuse pour cela. Mais, néanmoins, il nous faut y remédier sans délai

Il ne faut pas que nous perdions un abonné de plus.

Il faut, qu’au contraire, tous ceux qui s’intéressent à cette Revue fassent effort pour nous trouver des abonnés nouveaux.

El il faut d’abord que tous ceux dont l’abonnement arrive à expiration effectuent sans délai leur renouvellement.

Comme nous l’annoncions dernièrement dans Le Libertaire, plus de 500 abonnements arrivent à expiration avec le n°8. Nos camarades, dont l’abonnement se termine, auront à cœur, dans ces conditions, de nous faire parvenir au plus tôt le montant de leur réabonnement,

« N’attendez pas plus longtemps, camarades ! Ne soyez pas négligents ! N’aggravez pas davantage notre situation, mais ayez à cœur, au contraire, d’assurer une stabilité plus grande et partant, une plus grande importance à notre Revue, à votre Revue, en lui assurant des ressources régulières, ce que vous pouvez faire en renouvelant régulièrement, à dates d’échéance, vos engagements, votre abonnement ! »

Ensuite, lorsque la situation sera devenue plus nette, plus rassurante, nous pourrons envisager les moyens de diffuser plus longuement la Revue Anarchiste, d’étendre son influence, son importance et de recruter de nouveaux lecteurs, de nouveaux abonnés surtout.

Déjà, nous pouvons faire part à nos amis d’une constatation que nous avons été amenés à faire en consultant nos fiches :

C’est que, si grand nombre de militants, de camarades sont abonnés, par contre, bien peu, très peu de groupements, d’organisations le sont. C’est à peine si quelques organisations syndicales (on les compte par unités seulement) ont envoyé leur abonnement. Et pourtant on ne peut pas dire que La Revue Anarchiste manque d’intérêt, ni qu’elle soit trop exclusivement œuvre de parti. La Revue Anarchiste a un intérêt social, nous ne saurions trop insister à ce sujet et, comme telle, elle se place dans tous les groupements d’avant-garde, dans toutes les organisations ouvrières. Et comme souventes fois il suffit d’une proposition pour décider organisations ou groupements à s’abonner, nous demandons instamment à nos camarades, à nos amis, à nos lecteurs, de faire le nécessaire pour décider le groupement ou l’organisation auxquels ils appartiennent à s’abonner à la Revue Anarchiste.

* * * *


Pour en terminer, voici l’état de notre caisse arrêté au 22 août 1922 :

Abonnemts et renouvelts d’abonnts 19.847,25
Vente au n° et règlements déposire 4.869,45
Soit un total de recettes de 24.710,70
Dépenses pour frais d’impressions, d’expédition et divers pour les 7 nos parus, soit un total de 21.679,20
Reste à l’actif 3.031,50
L’Administrateur : Content