La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
L’Unique n°5, novembre 1945
Du haut de mon mirador
Article mis en ligne le 14 avril 2007

par Qui Cé (E. Armand)
Visites : 644 - Popularité :
7%
logo imprimer
J’écris ces lignes en entendant évoquer, à la Radio, l’exécution des 27 otages de Châteaubriant — 27 innocents. Et je songe à tous les otages fusillés, à tous les déportés morts en exil, à tous les torturés, à tous les. meurtris, à tous les suppliciés. et tous ceux que, depuis que les sociétés humaines existent, les guerres ont détruits, ruinés, annihilés les innocents comme les coupables — à toutes les victimes de la violence organisée et de la violence inorganisée, à toutes les victimes de l’universelle barbarie. Et je songe encore que nous vivons à l’âge de la désintégration de l’atome, c’est-à-dire à la veille peut-être du plus grand triomphe que la démence meurtrière et infernale de l’humanité puisse se targuer de remporter Et tout ceci considéré, combien m’apparaissent sottes et mesquines et les polémiques de personnes et les querelles partisanes !

— O —

D’un hebdomadaire d’outre-Manche, j’extrais la lettre suivante :

« … Je ne pense pas que c’est uniquement par l’activité des partis, des ligues, des alliances, des mouvements, qu’on pourra réformer le monde. Je crois que c’est de l’exemple individuel que surgira un monde meilleur. Tout individu qui fait régner l’ordre dans sa propre maison et rit en paix avec ses proches voisins, accomplit quelque chose de constructif en faveur de la paix universelles. Sa vie elle-même constitue une propagande et un exemple puissants pour la cause de la paix et des réformes sociales,..

JOHN ROLLEY (Nouvelle Zélande). »

Est-ce que cela ne vaut pas tous les programmes électoraux les plus aguichants ? Et quelle propagande rivaliserait avec celle préconisée par John Rolley, si chacun, voulait réellement la mettre en pratique ?

— O —

Sur dix mille catholiques que renfermerait Nagasaki, la ville japonaise où se trouvait le plus de catholiques. 9.000 ont été anéantis par la bombe atomique qui a dévasté cette grande cité ! Décidément les voies du Seigneur sont bien impénétrables.

— O —

Dans diverses régions du Mexique, la population. d’origine européenne souffre d’une étrange maladie, provoquée selon l’avis des savants par le manque de vitamines. Robert Harris, spécialiste des questions alimentaires, qui fait partie de l’« Institute of Technology » à Cambridge, invité par le gouvernement mexicain à étudier le problème, ne tarda pas à constater que les Indiens qui habitent la même région que les Blancs se portent très bien. Mais ils ont l’habitude d’ajouter à leur nourriture certaines herbes sèches qui, comme on put le constater après de multiples recherches, contenaient justement les vitamines qui manquaient à la nourriture de la population. Les Indiens, eux, n’avaient pas besoin de savants spécialistes pour conserver leur santé.

— O —

Deux objecteurs de conscience anarchistes sont amenés devant un tribunal londonien. L’un. Godfrey R. Mun déclare ce qui suit : « Je suis anarchiste et je vous crois assez intelligents pour comprendre qu’un anarchiste n’est pas quelqu’un essayant d’imposer ses idées aux autres avec des bombes…. Vous voudrez bien admettre que je ne reconnais pas votre autorité pour me décider à faire ce que je dois faire et si votre jugement n’est pas conforme à mon désir, on s’apercevra que ma déférence apparente pour votre autorité n’est qu’apparente. Si je suis obligé de me soumettre à une façon de me conduire que je désapprouve — et je pourrais le faire sous l’empire d’une contrainte très forte — je puis vous assurer que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, et cela aussitôt que possible, pour faire regretter à ceux qui ont usé de force à mon égard, d’avoir agi ainsi, et cela en faisant connaître mes idées à tous ceux avec lesquels je viendrai en contact et en les persuadant de se rebeller contre l’autorité. »

L’autre, Ralph. P. Mills déclare, à son tour, qu’en 1938, il a présenté au congrès annuel de son syndicat une résolution préconisant une grève générale contre la guerre. « On dit, ajoute-t-il, que cette guerre se livre pour la liberté. La liberté, pour moi, c’est le droit de faire selon mon désir, à condition que cela, ne porte pas préjudice au droit légal d’autrui d’en faire autant. Je dénie à l’État le droit de limiter ma liberté en me forçant à m’enrôler dans une guerre à laquelle je suis opposé et je me refuse à devenir un assassin en uniforme aux ordres de l’État. »

Les juges anglais ont jugé authentique et fondée leur objection de conscience au service militaire combattant et non combattant. Ils les ont par suite relaxés de toute poursuite (Juin 1940).

— O —

On a célébré le 26 juillet dernier le 70ème anniversaire de la naissance du Dr C. G. Jung, qui fut d’abord un disciple enthousiaste de Freud, ce qui lui attira l’inimitié de certains cercles officiels. Plus tard Jung et Freud se séparèrent au sujet du complexe d’Œdipe que Freud interprétait de façon positive alors que Jung l’envisageait de façon symbolique. D’ailleurs, Jung était trop mystique pour pouvoir s’entendre avec Freud, irréligieux et matérialiste. L’ouvrage intitulé « Métamorphoses et symboles de la Libido », entre autres, rendu Jung célèbre. Ce savant a voyagé en Amérique, en Afrique, aux Indes.

— O —

Le Peuple de Bruxelles (n° du 24 août 1945), publie une information datée d’Oxford, d’où il appert qu’a la conférence des hommes d’églises (churchmen) modernes, on a déclaré « nécessaires dans la vie sociale et familiale la pratique des méthodes du bitrth control » Le révérend J, Hinto vicaire de Westbury, a réclamé qu’on établisse « un plan eugénique basé sur le contrôle des naissances » et que l’église « se prononce et pense plus ouvertement » à ce sujet, pour arriver à maintenir un standard de vie plus élevé en limitant le nombre des enfants.

— O —

Il parait qu’a 80 mètres d’un point de la côte du Pondoland, dans l’Afrique du Sud, git, enseveli dans les sables de l’Océan, un voilier qui fit naufrage en 1782, en provenance de Ceylan, Dans les flancs de ce bâtiment se trouvent 19 caisses de pierres précieuses, 200 lingots d’or, 1450 lingots d’argent et plusieurs millions de monnaies diverses. La légende ajoute qu’ils renferment également des paons empaillés sertis de diamants et un trône d’or massif, pillé à Delhi, dans l’Inde.

Bien des tentatives ont été faites pour récupérer ce trésor. Un tunnel fut même creusé sous le lit de l’Océan et parvint à quelques pieds de l’épave, mais l’eau s’engouffra dans le tunnel et, faute de fonds, il fallut renoncer à l’entreprise, Un Anglais, ingénieur en chef du service civil, qui élaborait depuis quatre ans un plan, destiné a rejoindre les débris du précieux navire, s’est décidé à renouveler l’aventure et à réussir coûte que coûte.

En fait de course au pognon, en voilà une de taille.

— O —

Le dernier numéro de The War Resister (été 1945) contient de nombreuses nouvelles des résistants à la guerre, objecteurs de conscience, etc., à travers l’Europe. Nous y trouvons mention de noms bien connus. L’Internationale des Résistants à la guerre songe déjà à l’organisation de congrès régionaux simultanés en janvier et février 1946.

— O —

La guerre n’a pas empêché les colonies ou communautés coopératives juives — les Kibbutzim — de Palestine de persévérer et même de prospérer. Elles fonctionnent sans chefs, sans directeurs, bien que leurs constitutions soient variables et si elles élisent des secrétaires ou présidents, c’est pour régler leurs rapports avec les Anglais, qui ne comprennent pas qu’un groupement puisse se passer de « leader ». Il existe aussi des colonies où la terre est possédée individuellement, et non collectivement et qui croissent en nombre, La question mérite qu’on y reviennent.

Qui CÉ.


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2