Etat par département des abonnés de la Revue Anarchiste au 10 avril 1922

, par  La Revue Anarchiste , popularité : 3%
Paris 407 Loiret 3
Seine 194 Lot 1
Ain 7 Lot-et-Garonne 6
Aisne 22 Lozère 1
Allier 8 Maine-et-Loire 14
Alpes (Basses-) 4 Manche 15
— (Hautes-)  » Marne 35
Alpes-Maritimes 7 Marne (Haute-) 2
Ardèche 3 Mayenne  »
Ardennes 8 Meurthe-et-Moselle 7
Ariège  » Meuse 6
Aube 7 Morbihan 4
Aude 4 Moselle 1
Aveyron 2 Nièvre 6
Bouches-du-Rhône 81 Nord 87
Calvados 2 Oise 14
Cantal  » Orne  »
Charente 7 Pas-de-Calais 12
Charente-Inférieure 5 Puy-de-Dôme 8
Cher 3 Pyrénées (Basses-) 6
Corrèze 2 — (Hautes-) 1
Corse 2 Pyrénées-Orientales 8
Côte-d’Or 1 Rhin (Bas-)  »
Côtes-du-Nord 1 — (Haut-) 3
Creuse 2 Rhône 100
Deux-Sèvres 3 Saône (Haute-)  »
Dordogne 3 Saône-et-Loire 7
Doubs 5 Sarthe 3
Drôme 9 Savoie 2
Eure  » — (Haute)  »
Eure-et-Loir  » Seine-Inférieure 12
Finistère 30 Seine-et-Marne 9
Gard 20 Seine-et-Oise 51
Garonne (Haute-) 6 Somme 24
Gers 2 Tarn  »
Gironde 51 Tarn-et-Garonne  »
Hérault 21 Var 16
Ille-et-Vilaine 4 Vaucluse 4
Indre 3 Vendée 1
Indre-et-Loire 4 Vienne 2
Isère 17 — (Haute-) 13
Jura  » Vosges 4
Landes 1 Yonne 4
Loir-et-Cher 1 Colonies 35
Loire 49 Étranger 102
Loire (Haute-) 1
Loire-Inférieure 8 Total 1.646

Ce tableau mérite d’être commenté quelque peu.

Nos lecteurs n’ont pas oublié que, fin janvier, lorsque parut notre premier numéro, La R.A. comptait 1.300 abonnés. Au 10 avril, ce nombre s’élève à 1.646, soit 346 en plus. Trois cent quarante six abonnés en soixante-dix jours, ça fait cinq abonnements nouveaux par jour, soit cent cinquante par mois.

On ne peut, certes, pas dire que ce résultat soit mauvais ; mais on peut penser — et nous estimons — qu’il est insuffisant.

À qui la faute ?

À ceux qui rédigent et administrent La Revue Anarchiste ? Nous ne le croyons pas. Cette Revue est encore loin d’avoir atteint le niveau auquel nous nous proposons de l’élever ; nous en convenons. N’empêche que, telle quelle, elle est déjà d’un réel intérêt et d’une tenue satisfaisante. Elle a groupé un noyau de collaborateurs consciencieux et chaque numéro, en progrès appréciable sur les précédents, atteste l’effort méritoire qu’accomplissent la rédaction et l’administration pour se mettre à hauteur de la tâche qu’elles ont volontairement assumée et dont elles s’acquittent de la façon la plus désintéressée, c’est-à-dire gratuitement.

C’est à nos camarades eux-mêmes qu’il convient d’attribuer la lenteur avec laquelle monte le chiffre de nos abonnés.

Demandons-nous trop, en fixant à un minimum de deux mille le nombre de nos abonnés, dans un pays comme le nôtre travaillé, depuis quarante ans par la propagande anarchiste ?

Nous estimons que ce nombre doit être largement dépassé et nous savons bien qu’il le sera ; mais nous trouvons fâcheux qu’il ne soit pas encore atteint et nous convions nos amis et tout spécialement ceux qui sont déjà nos abonnés à s’intéresser activement à la recherche de nouveaux abonnés.

Chaque abonné, s’il voulait s’y consacrer, recruterait facilement, nous en sommes persuadés, un autre abonné.

Cher camarade, qui nous lis régulièrement et qui es heureux de lire chaque mois La Revue Anarchiste, fais l’effort que nous attendons de toi. Ne renvoie pas au lendemain le soin de chercher un abonné. Si tu trouves quelqu’un qui soit disposé à souscrire, reçois et envoie nous le montant de l’abonnement souscrit.

Collabore ainsi à la prospérité de notre chère Revue. N’est-il pas juste que chacun, comme il le peut, participe à son extension ?

« La Revue Anarchiste ».