Documents et statistiques

, par  Rouget (Léon) , popularité : 4%

Cours des Métaux en Janvier 1922, à Paris, comparé au cours des mêmes métaux en Janvier 1921 et 1920

MétauxJanv. 192219211920
Cuivre . . . 100 kil. 415 » 531 » 533 »
Étain . . . — 967 » 1.500 » 1.600 »
Plomb . . . — 150 » 170 » 220 »
Aluminium . . . — 650 » 945 » 625 »
Zinc . . . — 170 » 190 » 270 »

Cours des Minerais de fer en janvier 1922

Minerais de l’Est de 10 à 16 fr. la tonne
— de Normandie de 30 à 35 —
— des Pyrénées 30 —

Production métallurgique de la France pendant les 9 premiers mois de 1921

Tonnes
Minerai de fer

dont 9.850.000 pour la Lorraine

et 600.000 pour le reste de la France.

10.580.283
Fonte 2.509.559
Acier 2.219.038

Le mode de fabrication de l’acier se répartit de la manière suivante :

Tonnes
Convertisseur acide 43.558
Convertisseur basique 1.254 053
Four Martin 888.796
Four à creusets 8.986
Four électrique 23.735
2.219.038

Production de l’alcool en France pendant l’année 1921

Hectolitres
Alcool de vin 187.282
Alcool de cidres et poires 104.854
Alcool de marcs et de lies 204.601
Alcool fabriqué avec des substances farineuses 163.916
Alcool de betterave 562.614
Alcool de mélasse 266.824
Total 1.500.121

Livraison de charbons allemands pendant l’année 1921

Charbons environ 6 500 000 tonnes
Coke environ 3 000 000 tonnes
Lignite environ 500 000 tonnes

Total : 10.000.000 tonnes

Le change

Valeur du franc au 17 février 1922

New York, 0.45
Londres, 0.50
Berlin, 20.78
Bruxelles, 1.04
Rome, 1.79
Suisse, 0.44

Le Commerce extérieur de la France pour les 10 premiers mois de 1921

L’Administration des Domaines indique les chiffres suivants :

Importation Poids en tonnes Valeur en francs
Objets d’alimentation 3.239.234 4.887.215.000
Matières nécessaires à l’industrie 23.190.578 9.095.767.000
Objets fabriqués 1.186.171 4.077.497.000
Totaux 27.615.983 18.060.479.000
Exportation
Objets d’alimentation 969.194 1.515.581.000
Matières nécessaires à l’industrie 9.378.226 4.530.256.000
Objets fabriqués 1.612.826 10.623.534.000
Colis postaux 19.033 952.756.000
Totaux 1.979.289 17.612.127.000

Nombre de chômeurs en Grande-Bretagne à la date du 11 novembre 1921

Chômeurs sans aucun travail : 1.795.000
Chômeurs partiels : 251.700

Parmi lesquels 1.500.000 hommes et 500.000 femmes.

Importance des Syndicats dans les différents pays

La Revue Internationale du Travail a publié dans son numéro d’août 1921, une statistique des organisations syndicales.

Cette statistique comprend toutes les organisations groupées sous le nom de syndicats : syndicats socialistes, syndicats professionnels, syndicats chrétiens, syndicats jaunes, etc., en 1920.

(Ces chiffres ne sont plus exacts, notamment pour la France, mais il est tout de même intéressant de les connaître.)

Syndiqués
Argentine 750.000
Australie 684.000
Belgique 920.000
Bulgarie 36.000
Danemark 400.000
Allemagne 13.000.000
Finlande 59.000
France 2.500.000
Grèce 170.000
Inde 500.000
Italie 3.100.000
Japon. 247.000
Canada 374.000
Pays-Bas 683.000
Nouvelle-Zélande 83.000
Norvège 142.000
Autriche 830.000
Pologne 947.000
Portugal 100.000
Roumanie (anciennes frontières) 90.000
Russie 5.220.000
Serbie 20.000
Afrique du Sud 80.000
Espagne 876.000
Suède 400 000
Suisse 292.000
Tchéco-Slovaquie 2.000.000
Hongrie 343.000
Royaume-Uni (Grande Bretagne et Irlande) 8.024.000
États-Unis 5179.000
Total 48.029.000

L’Europe compte 40.000.000 de syndiqués ; quelle force ne serait-ce pas si chacun d’eux comprenait son intérêt de classe et connaissait la noble mission du Syndicalisme !

Répartition des automobiles en France à la fin de 1920

L’administration des contributions indirectes, chargée de la perception des impôts qui frappent les automobiles, vient de publier, fin 1921, une statistique par département.

On constate, d’après cette, statistique que le nombre des automobiles de tout genres en circulation, y compris autobus, camions, fiacres, touristes, voitures de livraisons publiques et particulières, s’élevait, fin 1920, à 236.725.

La Seine arrivait en tête avec 56.766 voitures, le quart du total pour la France.

Ces 56.766 voitures se divisaient en 20.262 camions et 36.504 autres voitures. Venaient ensuite :

Les Bouches-du-Rhône . . . 8.760 voitures
Le Nord . . . 8.418 —
L’Indre-et-Loire . . . 7.555 —
La Seine-Inférieure . . . 7.161 —
Le Rhône . . . 7.078 —
La Seine-et-Oise . . . 6.440 —
La Loire . . . 4.427 —
La Gironde . . . 3.905 —
L’Hérault . . . 3.667 —
Enfin, la Lozère . . . 133 — seulement.

Si on rapporte ces nombres au chiffre de la population de chaque département, on trouve que :

En Indre-et-Loire, il y a 1 auto par 43 habitants
Dans la Seine, — 1 — 77 —
Dans l’Eure, — 1 — 95 —

etc., etc.

En ce mois de mars 1932, il est certain qu’il y a encore un nombre plus considérable de véhicules automobiles.

La population française d’après le recensement de 1921

La France compte 90 départements, sa population totale est de 39.209.766 habitants. Quinze villes dépassent 100.000 habitants :

Paris 2.906.472
Marseille 586.341
Lyon 564.592
Bordeaux 267.400
Lille 200.952
Nantes 183.704
Toulouse 175.434
Saint-Étienne 167.967
Strasbourg 166.767
Le Havre 163.374
Nice 155.839
Rouen 123.712
Roubaix 113.265
Nancy 113.226
Toulon 106.331

La banlieue de Paris est peuplée par 1.505.219 habitants.

Faites des Enfants !

Le budget pour 1922 comporte plus de 50 millions pour l’amélioration de la race chevaline et 9 millions pour l’amélioration de la race humaine française.

Les effectifs militaires de demain

Effectifs : 690.000 hommes, se décomposant en :

473.000 français.
107.000 indigènes nord-africains.
100.000 indigènes coloniaux.
10.000 étrangers.

Léon Rouget.