Grève à l’entreprise Gerland

dimanche 12 septembre 2010

Les immigrés s’y mettent aussi


Grenoble, 18 août (A.P.L.)

Après quatre jours de grève, les manœuvres de l’entreprise Gerland (chimie de la route, asphaltes, etc.), 80 travailleurs immigrés, arabes et portugais, ont obtenu les dix centimes d’augmentation horaire et la prime de déclassement de 30 F qu’ils demandaient en vain depuis longtemps. La grève a été lancée et dirigée par un comité formé des travailleurs immigrés eux-mêmes. Le comité s’est chargé lui-même du travail de propagande auprès des autres usines de l’agglomération ouvertes au mois d’août. C’est la première fois à Grenoble qu’un mouvement de grève est dirigé entièrement par des travailleurs immigrés. Malgré les différentes campagnes racistes et discriminatoires contre les travailleurs immigrés, bien qu’on les ait chargés de tous les péchés plus un, on peut constater avec plaisir que ces prétendus ignorants sont tout aussi capables de mener une action que les autres travailleurs. C’est là un processus très intéressant c’est le premier pas vers la reconnaissance par les travailleurs de tous les pays et de toutes les nationalités de leur solidarité effective. : d’abord des exploités, et surtout des exploités.