Une tentative de rajeunissement du socialisme bourgeois : les théories de MM. Georges Valois et consorts

jeudi 8 juillet 2010

Plusieurs d’entre nous ont reçu, comme sans doute bien d’autres individus que rien ne désignait particulièrement pour cela, les numéros-programmes du nouveau journal de M. Georges Valois, Chantiers Coopératifs. Ces envois étaient accompagnés de circulaires nous invitant à signer divers manifestes et à souscrire des actions (!) destinées à assurer le financement du nouvel organe. Tout en nous réservant de critiquer ultérieurement sur tous les terrains où cela sera jugé nécessaire l’idéologie et la ligne de conduite de M. Georges Valois et de ses amis, nous avons jugé bon, sans plus attendre, de tracer une délimitation générale entre le terrain de l’action. directe prolétarienne comme moyen de transformation sociale, et de ce que nous considérons comme le dernier effort du socialisme bourgeois. Nous avons confié ce soin à l’un de nos meilleurs camarades, Michel B. La première des études critiques qu’il a consacrée à tracer dans le socialisme une frontière de classe se trouve donc d’inaugurer la série des correspondances, d’information et de discussion que nous ouvrons dans ces colonnes aux expressions diverses de la conscience prolétarienne.

Le groupe initiateur.