À nos amis, à nos lecteurs

, popularité : 3%

Nous ne sommes l’organe d’aucun parti ; nous ne représentons aucune organisation. Nous n’entendons pas nous enfermer dans le cadre étroit d’un programme tracé et défini. Nous ne voulons obéir à aucune règle, à aucune idée préconçue.

Nous n’avons cependant pas l’orgueilleuse prétention de détenir toute la vérité, mais nous venons simplement exposer, proposer et soumettre au libre examen et à l’intelligente critique toutes les idées rationnelles et logiques, se réclamant de l’Anarchisme.

Nous estimons devoir situer cette propagande sur tous les plans.

  1. Intellectuel et moral. — Satisfaire l’irrésistible besoin que ressent tout être conscient de comprendre, de savoir afin de se libérer de tout dogme, de tout enseignement d’école, indispensables prémices d’un avenir
  2. Social et économique. – Sans perde nos efforts et ternir la beauté de notre idéal en ambitieuses et vaines querelles de sectes ou de chapelles, mais dans l’unique but de préparer les individus à une vie plus saine et plus libre, hors de toute formule arbitraire et de toute forme autoritaire.

Inviter les êtres sincères à la réflexion, à l’étude, à la compréhension de tous les problème, moraux et sociaux, telle est notre unique ambition, car nous sommes convaincus que seuls les individus conscients et réfléchis seront capables de réaliser ce noble espoir, le nôtre :

L’Individu libre en un milieu libre.
L’Anarchie.

Ainsi que l’indique l’exposé ci-dessus, nôtre intention est de nous atteler sérieusement à une besogne d’éducation et de documentation anarchistes.

Pour ce faire et depuis près de six mois, un groupe de camarades s’est constitué et a réussi, après bien des efforts, à lancer ce premier numéro.

Notre journal ne fait pas double emploi. C’est parce que sérieusement nous avons pensé qu’une lacune restait à combler, que nous avons fondé une nouvelle tribune où, librement, tous les points de vue, toutes les tendances de l’anarchisme, pourraient s’exprimer — étant bannies les questions de personnalités ou de boutiques.

Le libre examen et là libre discussion y auront seuls droit de cité.

Nous espérons que nos intentions seront comprises des camarades qui nous liront et qu’ils se rendront compte des difficultés matérielles qui restent à surmonter pour mener à bien une telle œuvre.

L’avenir nous démontrera si notre organe répond à un besoin.

Si oui, nous ne doutons pas que tous ceux que notre effort intéresse auront à cœur d’apporter leur concours moral et leur appoint pécuniaire, en nous adressant dès maintenant abonnements et souscriptions, et en diffusant l’idée Anarchiste.

Louis Anderson, Barras, Bott, Content, Digo, Dubreuilh, Guérin, Gutesmen, Houssard, J. Hérache, Jeanson, Maillard, Mollot, Nadaud, Nicol, Plaisance, Saintomer, Soubervielle, Stevens ; Eugène Tranchet, Veber.