Bulletin de la Fédération Jurassienne n°17/18 (15 septembre/1er octobre 1872)
Résolution de la section de Neuchâtel
Article mis en ligne le 13 février 2010
La Section internationale de Neuchâtel nous envoie la résolution suivante, avec prière de l’insérer :

La Section de Neuchâtel,

Considérant,
Que le principe d’autonomie, qui n’a cessé d’être inscrit en tête de notre programme, implique une liberté complète dans la formation et la vie des sections ;

Que les sections internationales sont seules appelées à recevoir les membres qui les composent et par conséquent seules responsables de ces membres ;

Qu’il ne peut appartenir à un Congrès de statuer sur l’exclusion de telle ou telle personnalité ;

Considérant en outre, que la fédération jurassienne, d’accord avec les délégués de plusieurs autres fédérations, n’accepte pas les résolutions du Congrès de la Haye ;

La Section de Neuchâtel déclare considérer comme nulle et non avenue la résolution du Congrès de la Haye relative à l’expulsion du compagnon James Guillaume, membre de la Section internationale de Neuchâtel, estimant que c’est à elle seule qu’il appartient de prononcer sur l’admission ou l’expulsion de ses membres.

Neuchâtel, 24 septembre 1872.
Pour la Section : Le Secrétaire, Gustave Jeanneret

* * * *

Le compagnon Michel Bakounine n’étant pas membre d’une Section de notre fédération, mais membre central de la Fédération jurassienne, c’était à la Fédération entière à relever la décision du Congrès de la Haye relative à Bakounine, et c’est ce qui a été fait par une résolution du Congrès jurassien de St-Imier, qu’on a pu lire plus haut.