Les Temps nouveaux n°12 (20/26 juillet 1895)
À nos lecteurs et amis
Article mis en ligne le 19 juillet 2008
Nous avons à remercier tous les amis connus et inconnus qui nous ont aidés à propager notre journal. La faveur avec laquelle nous avons été accueillis est un stimulant, pour nous, à tâcher de faire mieux.

Ainsi, nous aurions l’ambition de faire de notre journal un moniteur fidèle de tout le mouvement économique du monde entier.

Sans nous mêler directement à des luttes corporatives que nous considérons comme insuffisantes, nous voudrions trouver, sur les lieu où elles se produisent, des camarades pouvant nous en envoyer les détails, afin que nous puissions en tirer la philosophie.

À l’aide des bonnes volontés que nous avons trouvées jusqu’ici, cela peut se faire, peut-être pas tel que nous le désirerions, immédiatement, mais peu à peu, progressivement. Si nous pouvons y arriver, cela demandera, soit une augmentation du format, soi une apparition bi-hebdomadaie, chose à étudier quand le besoin s’en fera sentir.

Voilà un des projets d’amélioration dont nous faisons part à nos lecteurs, sans préjudice de ceux que l’on pourrait nous signaler.

Que ceux qui pensent pouvoir nous ader, en nous envoyant des matériaux, se mettent à l’œuvre : le travail ne nous effraie pas.

La Rédaction