La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
Iztok n°5 (mars 1982)
Éditorial
Article mis en ligne le 28 mars 2008

par Iztok
Visites : 393 - Popularité :
2%
logo imprimer


Toi qui as blessé un faible en méprisant son malheur,
ne te crois pas en sûreté, le poète se souvient.
Tu peux le tuer, un autre naîtra, tous les actes, toutes les
paroles resteront en mémoire.

Milosz (texte gravé sur le monument devant le chantier naval de Gdansk)


« La normalisation c’est aussi plus encore que la peur,
l’apathie et la résignation. La normalisation ne réussit
que lorsque les gens n’ont plus d’espoir, lorsqu’ils ne croient plus
à une alternative, lorsqu’ils sont convaincus que toute
tentative de résistance n’est qu’une folie, le plus sûr
chemin du suicide collectif ou individuel…

La
normalisation est achevée au moment où la victime
devient complice de son bourreau.

La
normalisation est accomplie au moment où l’homme qui signe la
déclaration de loyauté transforme son humiliation en
agression contre ceux qui ont le courage de résister.

La
normalisation exige donc que s’efface la démarcation entre le
bourreau et la victime, entre la vérité et le
mensonge. »

Aleksander Smolar, Paris, février 1982 (in « L’Alternative »)

(Le
mot « normalisation » a été inventé
par la dictature marxiste après l’invasion de la
Tchécoslovaquie par les chars du Pacte de Varsovie. Le normal
pour eux c’est le refus du printemps de Prague.)

Dans
l’éditorial de notre précédent numéro
(Iztok, septembre 1981), nous avons discuté l’éventualité
d’arrêter notre revue en français (l’édition en
bulgare continue toujours). Et voilà, nous commençons
une nouvelle série, plus modeste, plus espacée. Ce
numéro est presque entièrement consacrée à
la Pologne 1980-81. C’est son exemple, sa leçon, qui nous a
presque obligé à continuer nous aussi, nos efforts.
Nous sommes conscients de nos insuffisances, nos difficultés,
nos faiblesses, mais malgré cela nous sommes conscients aussi
de la nécessité de participer (avec nos moyens et dans
nos limites) à cette tâche qui est devant nous tous,
émigrés politiques de l’Est, rescapés des luttes
passées dans nos pays. Pour servir précisément
de mémoire à ceux qui sont réduits au
silence, et pour lutter contre l’apathie et la résignation
quand la répression frappe trop fort.

Iztok


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2