La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
Iztok n°3 (mars 1981)
Gyorgy Dalos
Article mis en ligne le 7 décembre 2007
Visites : 751 - Popularité :
9%
logo imprimer

Gyorgy
Dalos est un opposant hongrois actif depuis de nombreuses années.
À la fin des années 60 et au début des années
70, il faisait partie de l’aile la plus radicale du mouvement
contestataire étudiant. En 1967, il est l’un des accusés
du « procès des maoïstes ». En 1970, il sera
mis sous surveillance policière avec Miklos Haraszti pendant
un an, à cause de leurs activités politiques. À
l’heure actuelle, il est actif dans le samizdat hongrois. Pour une
raison évidente, il ne peut trouver aucun travail. Voici
quelques textes de lui qui nous ont parus intéressants, tirés
de la revue autrichienne « Gegenstimmen » n°1.

S’expliquant
sur le fait que son livre « Ma situation dans la situation »
n’aie pu paraître en Hongrie, Gyorgy Dalos écrit « La
plupart des textes reproduits ici ont été refusés
par les éditions officielles, non pour une raison politique,
mais selon l’argument qu’ils restent, littérairement parlant,
en dessous du niveau de la presse et des textes paraissant sur le
marché du livre. Je ne me sens pas apte à juger cette
opinion. La Hongrie est, c’est bien connu, un État civilisé
où l’appareil du pouvoir n’a pas seulement certaines
conceptions politiques, idéologiques et morales, mais encore
du goût. Si ce goût s’exprime parfois à travers
des mesures policières, perquisitions et interdictions
professionnelles, ça ne fait que prouver combien le sentiment
esthétique est ancré profondément dans l’esprit
des dirigeants ».

Perspectives }}}
De partisans décidés de l’ordre,
Il n’est nul besoin de plus
Pour briser le monde en miette.
Seuls quelques vieux anarchistes
cherchent la tête branlante
quelques pierres sous les ruines
qui puissent s’ajuster.

Dérivation}}}

À
Hans Magnus Enzensberger

Au commencement était l’autorité.
La suivit la critique de l’autorité.
Elle a bien peu nuit à l’autorité.
Mais à la critique elle a apporté.
 
L’autorité de la critique a grandi.
La critique est devenue autorité.
Qu’est devenue la critique de l’autorité ?
L’autorité de la critique l’a dévorée.
 
Peut-être ne s’est-il rien passé.
Peut-être qu’une vie humaine est trop courte
Pour mener ce processus sans fin
À bonne fin.

Mots-clés associés

Dans la même rubrique

À propos de l’État
le 8 décembre 2007
par Dimitrov
Le rêve
le 8 décembre 2007
par Bejanski (Nicolas)
Yougoslavie
le 8 décembre 2007
par Meraklia
Notes de lecture
le 8 décembre 2007
par Dierzki (Andrei)
Notes de lecture
le 8 décembre 2007
par Asparoukh

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2